Paul d’Aubarède
Article mis en ligne le 7 mai 2015
dernière modification le 20 novembre 2015

Paul d’AUBARĒDE (1899-1976) Saint Genis Laval

Né à Saint Genis Laval le 20 août 1899, Paul d’Aubarède entre à l’Ecole Centrale Lyonnaise en 1919 et en sort diplômé en 1923. Sa carrière d’ingénieur débute chez Berliet, puis aux usines d’automobiles Rochet-Schneider. Vers 1927, il met au point une roue indéjantable. Ses études sur les vibrations des moteurs lui donnent l’idée de désolidariser le moteur du châssis de la voiture ; ses travaux mathématiques, en association avec Pierre Lemaire son ancien directeur de l’Ecole Centrale, aboutissent à la réalisation du prototype de ce qui devait devenir le célèbre "moteur flottant". La théorie sur les vibrations repose encore aujourd’hui sur des équations connues sous le nom de "formules Lemaire-d’Aubarède".

Vue d'une Citroën C6 photographiée en 1929

En octobre 1931, la C6G reçoit le fameux « moteur flottant » (le sigle du « cygne Citroën ») : la C6 est alors disponible en 2 versions, la C6G à moteur fixe et la C6G MFP avec le moteur flottant.

Citroën C6 G 1932

"C’est auprès des bureaux d’études de Chrysler qu’André Citroën avait acquis la licence du « Floating Power ». En fait le procédé avait été mis au point suite aux études théoriques sur les vibrations faites par deux techniciens français, Pierre Lemaire et Paul d’Aubarède."
(Wikipédia)